du 18 septembre 2017

BALADOU (LOT) :

Un bus scolaire se renverse dans le Lot : 15 collégiens blessés.


Le bus transportait 31 élèves de 12 à 14 ans. / Photo DDM Mickaël Fabre

 
15 blessés dont 4 transportés à l'hôpital. C'est le bilan de l'accident du bus scolaire qui faisait route vers le collège de Martel, hier. Les habitants des communes de Baladou et Cuzance ont vu se déployer sur leur secteur un important dispositif de pompiers et de gendarmes toutes sirènes hurlantes. Détails…

Grosse frayeur ce lundi matin pour des collégiens se rendant dans leur établissement. En effet, vers 8 h 30 un car de la société Arcoutel qui comptait à son bord 32 personnes (31 élèves âgés de 12 à 14 ans et le chauffeur) s'est renversé en léger contrebas de la chaussée, le long d'un talus. Ceci après avoir croisé un minibus sur une route trop étroite pour le passage de deux véhicules de ce type dans la commune de Baladou, au lieu-dit Ligat sur la route départementale 33, dans le Lot.

Le bus accidenté se rendait au collège de Martel. 15 collégiens ont été blessés.

Des commotions et des contusions

Très vite, les gendarmes du peloton motorisé de Souillac se sont rendus sur les lieux de l'accident. L'axe de circulation concerné a été coupé vers 9h10 et un poste médical avancé a été installé. Selon les premières constatations effectuées par les secouristes, les collégiens blessés souffraient de commotions et de contusions. L'état de quatre d'entre eux, plus sérieusement touchés, a nécessité leur transport vers le centre hospitalier de Brive pour d'autres soins et des radios de contrôle.


Les autres ont pu reprendre le chemin de leur collège grâce à un bus de remplacement de la société Arcoutel basée à Rocamadour. Alertés, des parents d'élèves se sont également chargés du transport des élèves indemnes jusqu'à l'établissement scolaire. D'autres ont préféré reconduire leur enfant, choqué, à leur domicile. Une déviation a été mise en œuvre. Les opérations de relevage du bus s'avéraient délicates. Au préalable, des ouvriers élagueurs ont été sollicités pour dégager les branches susceptibles de gêner l'évacuation du bus.

Une cellule psychologique mise en place au collège

Un dispositif de secours de grande envergure a été mis en œuvre sur le lieu de l'accident où se sont rendus Thierry Dousset, sous préfet de Gourdon, Jean Philippe Pageot, maire de Baladou, et des élus des communes voisines. Le chef d'escadron Garraud, commandant de compagnie de la gendarmerie de Gourdon, supervisait les opérations de sécurisation et coordonnait la mission d'une dizaine de gendarmes sous l'œil de Xavier Papillon, inspecteur de l'éducation nationale du Lot et Alain Baudez, chargé des transports au Département.

39 sapeurs pompiers des centres de secours de Gourdon, Souillac, Martel, Les Quatre Routes, Gramat et Bretenoux, ont été engagés dans cette opération sous le commandement du Colonel Marcou de Cahors et du Capitaine Desbruères de Gourdon. Le SAMU 19 (Dordogne) était aussi présent. La propriété proche du site de l'accident a été investie et métamorphosée en centre de secours d'urgence.

Le poste médical a été installé sous une tente, tandis qu'une partie de la grange a servi de lieu de soins et de confort.


D'autre part, en raison de l'impact psychologique d'un tel accident sur les collégiens (plusieurs ont été choqués), une cellule psychologique a été mise en place au sein de l'établissement. Les circonstances de l'accident paraissent claires. Elles soulèvent néanmoins la question de la sécurité sur cet axe où le croisement de deux véhicules force obligatoirement l'un des conducteurs à frôler le fossé. Deux bus ce lundi, c'était un de trop.

JEAN LUC GARCIA