du 5 octobre 2017

CRUVIERS-LASCOURS (GARD) :

Un arrêt de bus fantôme, route des Vignerons.


Tous les responsables étaient réunis devant l’arrêt de bus considéré comme dangereux. DR

 
Les parents mobilisés, une réunion s'est tenue sur place, avec les intervenants.

Depuis la rentrée des classes, les problèmes de bus au niveau de l'arrêt de la montée de Lascours se multiplient et les parents de cette partie du village se mobilisent. Il y a tout juste six mois, un nouvel arrêt  était installé sur la route des Vignerons au lieu-dit le Vignarais, avec plus de sécurité pour les enfants au moment du ramassage scolaire et leur éviter de marcher sur le long de la route, jusqu'à l'arrêt de la montée de Lascours.

Un arrêt de bus jugé trop dangereux pour les enfants

Sans prévenir, les bus de la société NTecC ne marquent plus cet arrêt, dans le sens Brignon - Alès, alors que dans l'autre sens ils s'arrêtent. Le premier soir, les parents se sont inquiétés de ne pas voir arriver leurs enfants et n'ont pas compris. La municipalité prend des dispositions pour éviter les dangers en créant un arrêt supplémentaire et avec cette suppression, les dangers sont encore plus maximalisés. Une rencontre sur site entre le SMTBA, l'unité territoriale d'Alès, Ntecc et l'entreprise concernée par la desserte, s'est tenue le 22 septembre.

L'arrêt de bus de la montée de Lascours aurait été jugé dangereux, depuis 2012. Jusqu'à présent, il était desservi, mais sous la responsabilité du prestataire et du chauffeur. Subitement, cinq ans après la décision, ils ont décidé de ne plus marquer l'arrêt, sans en informer qui que ce soit. L'unité territoriale (UT) d'Alès, propose d'accompagner la municipalité dans la mise aux normes de cet arrêt.

Le maire a confié : « Nous pourrions tout à fait réfléchir à l'aménagement de ce carrefour, car effectivement, entre les arrêts de cars, la vitesse que nous souhaitons réguler, et la dangerosité de l'intersection, tout cela semble très logique. L'UT doit faire des propositions en installant des passages cloutés, et le prestataire de la desserte propose de continuer de marquer l'arrêt jusqu'aux vacances de Toussaint. »

À ce jour, selon le chauffeur en service, le bus s'arrête ou pas, parfois même il ne marque pas le suivant et c'est le bus qui arrive en sens inverse qui récupère les enfants et les dépose à l'arrêt. Les enfants, les parents, n'y comprennent plus rien et se demandent si l'on attend qu'un accident grave se produise pour prendre des dispositions énergiques.

Toujours selon le maire, « NTecC a modifié les arrêts de la montée de Lascours et du Vignarais, décidant de façon unilatérale que des bus ne s'y arrêtaient plus à certaines heures, sans prévenir les gens, la mairie et sans indication écrite dans les abris bus. »